L'ambassadeur  de l'Australie pour l'environnement, Patrick Suckling, a effectué une visite de deux jours à Port Vila pour travailler avec le gouvernement du Vanuatu pour faire face aux effets du changement climatique dans la région du Pacifique.

L'ambassadeur Suckling a signé un protocole d'accord avec le ministre chargé des pêches, Matai Sermaiah, pour renforcer la gestion des pêches côtières au Vanuatu. Ce projet du Centre australien pour la recherche agricole internationale (ACIAR), mis en œuvre par le Centre national australien de recherche et de sécurité océaniques (ANCORS) de l'Université de Wollongong, combinera une recherche de calibre international avec des connaissances locales afin de continuer à prospérer malgré les changements Le climat et la pression croissante de la croissance de la population.

 À Port Vila, l'Ambassadeur a rencontré des partenaires clés du changement climatique, y compris au Ministère des changements climatiques, au Secrétariat du Programme régional pour l'environnement du Pacifique (SPREP), à la Chambre de commerce et à l'industrie du Vanuatu (VCCI), à Save the Children et au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

À la COP21 à Paris, le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a engagé l'Australie à dépasser 1 milliard de dollars américains sur 5 ans pour renforcer la résilience climatique et réduire les émissions. Le Premier ministre a également promis 300 millions de dollars aux pays insulaires du Pacifique pour gérer les changements climatiques et améliorer la résilience, Dont 75 millions de dollars pour la préparation aux catastrophes.

Patrick Suckling a été nommé ambassadeur de l'environnement de l'Australie en janvier 2016. Il est chargé de promouvoir et de protéger les intérêts nationaux de l'Australie en matière d'environnement mondial, notamment en menant les négociations de l'Australie dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Designed by PG IT Consulting - webdesign.vu