Malgré le retard de la délégation de la Papouasie occidentale à la 14ème réunion régionale de l’ACP- EU, les états membres de l’ACP sont convenus de soulever la question des violations de droits de l’homme en Papouasie occidentale. Ils soutiennent qu’elle reste un pays du Pacifique en dépit de sa non adhésion parmi les pays ACP.

 

Le député de Santo, Marco Mahe, a affirmé que les états membres de l’ACP sont convenus,à l’issue d’une réunion séparée tenue avant l’ouverture officielle de l’assemblée parlementaire paritaire (APP) ACP- UE, d’aborder la question des violations de droits de l’homme en Papouasie occidentale.Il a ajouté que la violation des droits de l’homme en Papouasie occidentale est une question qui ne peut être tolérée et qu’il est convenu à l’issue de la réunion entre la délégation vanuatuane que le chef de l’opposition, Ishmael Kalsakau, prendrait la parole devant l’assemblée. Ce matin, deux réunions séparées se sont tenues avant l’ouverture officielle par le Président de la République de Vanuatu, Pasteur John Tallis Obed. La réunion de l’ACP est présidée par le coprésident de l’assemblée parlementaire paritaire (APP) ACP-UE, Ibrahim R. Bundu. Le représentant de la Papouasie occidentale à la réunion est Mote Octavianus. 

Designed by PG IT Consulting - webdesign.vu