Les premières familles sont arrivées hier par le bateau MV Aganda. Ce sont les premiers groupes à être rapatriés après l’évacuation. Le bateau a quitté le quai de Samansen le matin avant d’accoster à Lolopuepue vers l’après-midi. Les premiers arrivants comptent principalement les habitants des localités autour de Nangire jusqu’à Lolopuepue, où est situé le quai de débarquement choisi parmi tant d’autres.

Les opérations actionnées depuis hier, selon le BNGC, se poursuivent pour organiser d’autres bateaux disponibles pour rapatrier un peu plus de 11 000 personnes sur Ambae. Des fonctionnaires se sont rendus en premier sur l’île, depuis samedi dernier, pour pouvoir superviser le retour des familles. Au quai de Luganville, les embarquements sont également contrôlés. Seules les personnes enregistrées sur la liste des passagers sont autorisés à s’embarquer sur le bateau. Hommes, femmes et enfants inscrits sur cette liste sont appelés chacun à leur tour à embarquer afin de s’assurer  que personne ne soit oublié et que les petits puissent débarquer ensemble avec leurs parents au même quai. Le BNGC a annoncé que des mesures sont également prises pour garantir l’approvisionnement en vivres des familles rapatriées.

 

Lors de sa visite à Santo, Pentecôte et Maewo, le Premier ministre Charlot Salwai a assuré les familles concernées que leur rapatriement se déroulera sous la supervision d'agents en charge des opérations afin d’éviter toute plainte ou réclamation.

Designed by PG IT Consulting - webdesign.vu